C'est la phrase préférée de ma Choupette quand elle voit que quelque chose se passe mal pour nous.

Il y a certaines choses qu'on imagine pas arriver, pas chez nous, pas possible, non, non, ça ne viendrait à l'idée de personne, vraiment!

Eh bien si, ça arrive, même à nous. Comme ça, sans prévenir. Un soir, un oubli. Sauf que c'était le mauvais soir.

Dans la nuit de mardi à mercredi, nous avons été cambriolés.

Nous étions dans la maison, en train de dormir! Et nous n'avons rien entendu. C'est la Minette qui m'a réveillée à 4h du matin, quand le cambrioleur s'est un peu trop approché des chambres, elle l'a attaqué. Qui l'eut cru? Cette toute petite Minette, qui pèse à peine 2,5 kg, modèle miniature, mettre en fuite un voleur! Elle a bien sûr été récompensée par moult câlins et caresses après ça.

Il n'a pas pris grand chose de valeur, de toute façon il n'y a pas grand chose à voler ici. Nos objets n'ont de valeur que sentimentale, rarement monétaire. Mon appareil photo, mon portable (je l'avais depuis quelques mois seulement, c'était encore mon nouveau jouet!), nos cartes de paiement, nos porte-monnaies, la sacoche du nain et tous ses papiers d'identité, sa montre... S'il en tire 200 euros, il sera content, ça vaut à peine plus!

Du coup, mercredi nous avons passé la matinée au poste de Police, à porter plainte, obtenir les formulaires nécessaires au renouvellement des papiers (et accessoirement constater l'innefficacité grandissante de l'administration, par manque de personnel!). L'après-midi le nain est allé chercher d'autres formulaires.

Ce qui me manque le plus, ce n'est pas tellement les objets eux-mêmes, au final. Ce sont les photos que j'avais prises de mon portable cet été, et quelques vidéos de ma Choupette aussi, que je n'avais pas pris le temps de sauvegarder sur mon ordi.

J'avais prévu d'aller passer ma matinée à Tissus +, le magasin où je rêve d'aller depuis que nous nous sommes installés ici à Narbonne.

La seule bonne nouvelle de la journée a été l'arrivée du livre Intemporels pour Bébés,   d'Astrid Le Provost, que j'attendais avec impatience. Mais j'avoue que cette histoire en a mis un coup à mon moral, je sursaute au moindre bruit, je ne peux pas dormir si je n'ai pas vérifié que toutes les portes et fenêtres étaient fermées, de jour comme de nuit, et la seule présence qui me rassure vraiment c'est celle de Minette (le nain étant ce qu'il est, il n'a même pas entendu la Minette attaquer le voleur, c'est dire!) J'ai toujours envie de faire des choses, mais j'ai un peu de mal à me concentrer.

Voilà, cette histoire n'estpas drôle, mais j'avais envie de la partager, parce que, comme le dit Daphné, "ce sont des choses qui arrivent". Même à nous.